ART THÉRAPIE ET CRÉATION NUMÉRIQUE

Un blog animé par les étudiant(e)s du DESU Art Thérapie

Archive for the ‘Nouveaux médias’ Category

Connaissez vous le jeu SPARX?

with 3 comments


Sparx, un jeu vidéo thérapeutique pour soigner… par franceinter

Un jeu thérapeutique pour révéler et traiter les symptômes dépressifs.

La psychiatre Sally MERRY psychiatre en Nouvelle-Zélande a mis au point avec une équipe de chercheur de l’Université d’Auckland un jeu à visée thérapeutique. Le « joueur-patient » évolue dans un univers médiéval fantastique en 3D. Le joueur crée un avatar qui lui ressemble et progresse sur plusieurs niveaux, il y en a 7 au total. Il va devoir repérer et combattre les «GNAT »[1] : pensées négatives et sombres. Il se confronte alors à diverses aventures, le joueur tout en avançant dans le jeu prend conscience de son état, il apprend au fur et à mesure à contrôler ses émotions, de générer des pensées positives et pouvoir ainsi trouver des clés.[2]

Ce jeu a été évalué scientifiquement, une publication au British Médical Journal est parue en avril 2012[3].

Le constat est le suivant ¼ des jeunes souffrent de symptôme dépressif pendant leurs adolescences, mais seulement 20 % sont pris en charge.

Cette recherche a été menée auprès de 168 adolescents, diagnostiqués dépressifs, âgés d’au moins 15 ans, ayant demandé une aide de soin. Le groupe a été divisé en deux. Le premier groupe « thérapie classique » voyait un psychologue pour 5 entretiens, et un groupe testait « thérapie Sparx ».

Au bout des 4 à 7 semaines d’expérimentation, le groupe «Thérapie Sparx » a de meilleurs résultats  44 % des adolescents se sont remis de leur dépression, alors qu’il n’y a que 26 % pour le groupe thérapie classique.

Cette recherche scientifique montre que la thérapie Sparx peut être une alternative à la thérapie classique, pour les adolescents peu dépressifs.

 


[1]Gloomy Negative Automatic Thoughts

Written by Maud Carroué

septembre 3rd, 2013 at 2:38

Posted in Jeux vidéos

Monkeyjam: le petit singe de l’animation

with one comment

Monkeyjam est un petit logiciel permettant de faire de l’animation image par image.

En soi rien de bien nouveau, par contre sa gratuité et facilité d’utilisation en font un outil dès plus agréable.

Succinctement vous pouvez utiliser des images enregistrées sur votre disque dur ou capté grâce à votre webcam.

Un lien pour le télécharger:

http://monkeyjam.org/download

et un autre pour apprendre:

et

* http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/2/63/32/03/Divers/Tutoriel-de-MonkeyJam.pdf
* http://recitpresco.qc.ca/sites/default/files/documents/monkeyjam.pdf

Petite précision technique qui peut dérouter dans le menu settings/fps/choisir 25 ce qui correspond au nombre d’images par seconde pour pouvoir utiliser le travail avec des extraits vidéo en PAL. Par contre pour commencer et ne pas avoir trop d’images à réaliser choisir un nombre d’image plus faible.

Bon courage et amusez vous.

 

 

 

Written by François Salis

septembre 2nd, 2013 at 3:45

Joy

without comments

Voici le clip en stop-motion d’une chanson d’Iron & Wine qui s’intitule « Joy ». Il a été réalisé par l’artiste Hayley Morris, qui s’est inspirée des paroles : « deep inside the heart of this crazy mess, I’m only calm when I get lost within your wilderness”.
On peut aussi voir le making-of du projet ici.

Iron and Wine « Joy » from Hayley Morris on Vimeo.

Written by Poun

avril 19th, 2013 at 6:15

Liseuse électronique – qu’est-ce et que puis-je y mettre ?

with one comment

Liseuse électronique ? Késako ? Elle est à la littérature ce que le baladeur mp3 est à la musique !
Il s’agit d’une tablette munie d’un système d’exploitation basique, dotée d’un écran, d’une capacité de stockage et d’un ou plusieurs boutons de navigation.
Le père Noël (et oui, nous sommes de grands naïfs et restons des enfants longtemps ici en Alsace) après avoir étudié la question, m’en a apporté une toute petite, la Kobo mini by Fnac (10 x 13 x 1 cm et 130g alors qu’un livre de poche de taille moyenne en pèse 250g) ! Que puis-je y mettre ? Des livres bien-sûr me direz-vous ! Une bibliothèque, même, et ceci dans un format riquiqui. Certes ! Mais encore ? Et d’ailleurs, pourquoi je vous raconte tout ça ??? Mais justement, parce que ce matin, j’y ai mis des cours de notre DESU ! Eh, oui, expérience concluante, je vous en apporterai la preuve par l’image. Je profite donc de ce moment de grâce pour vous apporter les informations correspondantes.
Il faut pour cela une liseuse ! Voici un comparatif de liseuse ici.
J’utilise aussi Calibre, un logiciel libre et gratuit que vous pouvez télécharger ici, qui me permet de gérer ma bibliothèque, la synchronisation avec ma liseuse et aussi la conversion de format de lecture. C’est un logiciel très intuitif et facile d’utilisation. Il m’a permis de convertir nos cours disponibles en format pdf en epub, format de publication électronique pour liseuse qui facilite une mise en page adaptée. Puis, j’ai pu renommer et étiqueter les fichiers pour que je puisse les classer plus facilement ensuite.
image logiciel calibre
L’importation sur la liseuse est facile. J’ai ensuite créé une étagère « DESU Art Thérapie » dans ma bibliothèque de liseuse et j’y ai rangé les 3 cours ajoutés ce matin pour les retrouver plus aisément.

IMGP3074 E 640x550

Et voici à quoi ressemble le début de l’introduction du cours « Petite Histoire des Arts – desu2″:
IMGP3078 E 640x800

Attention cependant, si vous êtes tentés:
- toutes les liseuses n’acceptent pas tous les formats ni ne sont forcément simples d’utilisation. A vous de choisir celle qui conviendra à vos besoins (Moi, j’aime bien la mienne ! Elle existe aussi sous la forme Kobo Glo, un peu plus grande et surtout avec un éclairage de l’écran qui vous permet de lire sans lumière même la nuit !).
- oui, on peut y mettre des cours et les emmener partout sans alourdir son sac, mais la lecture n’est peut-être pas aussi conviviale que pour la version papier.
- même si les cours sont disponibles dessus et qu’on peut les trimballer partout … il faut quand même les bosser !

Written by Frédérique Hertrich

février 26th, 2013 at 2:58

Ceci n’est pas un blog culinaire !

with 4 comments

Mais alors qu’est-ce donc L’atelier de Frédé ! ?
C’est une incitation à la création numérique !

Eh oui, une allusion au célèbre « Ceci n’est pas une pipe » de Magritte qui différenciait ainsi l’objet de sa représentation.
De mon côté, je veux par mon titre différencier l’objet de sa fonction …
Je m’explique.
Un clic sur le lien, vous renverra vers mon blog culinaire qui est encore peu nourri (hi, hi) mais dans lequel vous trouverez de quoi faire quelques recettes bien sympas (je trouve).
Mais en fait, je ne vous fait pas connaître mon blog pour vous inciter à cuisiner ! Du tout ! Mon idée c’est de vous inciter à la création numérique, en l’occurrence celle d’un blog !
En effet, ce blog culinaire je l’ai démarré en mars 2011 avec pour objectif premier de réussir à faire un blog et de tester mon assiduité à faire des entrées régulières. Bien-sûr mon objectif secondaire était la création d’un blog culinaire.
Le test est concluant en ce qui me concerne même si mes entrées ne sont pas fréquentes, car:
- j’ai réussi en quelques clics simples à créer gratuitement un blog avec l’outil mis à disposition par Blogger. Il suffit pour cela d’avoir ou à défaut de créer un compte gmail. Le reste est assez intuitif.
- j’ai pu le personnaliser à mon goût en pestant seulement pendant toute une matinée.
- j’ai pu faire des entrées, mettre des photos, ajouter des rubriques et un nuage de libellés.
Tout ça en étant complètement novice.
Chers et chères collègues, je vous invite donc à créer votre blog et à mettre ainsi votre passion de la photo, vidéo, calligraphie, peinture, sculpture, tricot, jardinage, art-thérapie, réparation de machine à laver … ou quelque autre dada sous une forme qui vous permet de garder les traces de vos réflexions, expériences et travaux voire encore mieux de les partager si vous le souhaiter en donnant l’adresse de votre blog à votre famille, vos amis et/ou confrères et consoeurs ou même au monde !
Vous verrez, je parie que vous y prendrez goût !

Mon exemple est basé sur Blogger de Google qui a l’avantage d’être gratuit et sans publicité. Il y a beaucoup d’autres plateformes qui proposent le même service. Voici un comparatif ancien mais toujours d’actualité.
J’entends déjà Nathalie qui dira qu’il vaut mieux acheter son espace pour disposer d’un espace web chez un hébergeur et rester propriétaire du contenu de son blog … et utiliser par exemple les moteurs de blogs WordPress ou Dotclear qui sont des logiciels libres et gratuits. Elle a bien-sûr de bonnes raisons de dire cela. Parce que c’est la prof ? Oui, bien-sûr ! Mais aussi parce qu’il est utile de peser les avantages et inconvénients des différentes offres, voire de les essayer, avant de choisir.
Voilà de quoi vous aider à choisir un hébergeur et à créer votre blog pour ceux et celles qui ont envie de mettre les mains dans le cambouis !

Written by Frédérique Hertrich

novembre 26th, 2012 at 6:22

Cinématographes-gifs

with 3 comments

Effectivement,ces dernières publications sur le web confirment la nouvelle mode dans le milieu de la photo web: des gifs légèrement animés mettant à l’honneur des scènes de films célèbres.
Résultat troublant. A essayer…dés que j’ai trouvé un bon tuto pour réaliser des gifs…

http://www.flavorwire.com/343767/the-cinematography-of-10-great-filmmakers-captured-in-cinemagraphs

Written by ChrisLac

novembre 21st, 2012 at 9:42

Les GIFs animés de RRRRRRRROLL

with 4 comments

 RRRRRRRROLL est un collectif anonyme de cinq photographes et artistes qui créaient de nouveaux GIFs * animés chaque semaine.
Seuls certains éléments prennent vie dans un environnement figé : de petites scènes étranges et poétiques.

* Un GIF ( graphic Interchange Format ) correspond à un format d’image très utilisé sur le web mais limité à l’affichage de 256 couleurs.

Written by Poun

novembre 19th, 2012 at 1:16

Hello: une expo ludique et effrayante à la Gaîté lyrique

with 3 comments

Le collectif H5 a imaginé dans le cadre de l’exposition à la gaîté lyrique une marque ayant pour logo un aigle très symbolique. Le parcours est bien pensé et propose de jolies trouvailles numériques, notamment la vidéo en 360 et un jeu avec des consoles kinect… Pour en partager plus avec vous, j’ai mis mes croquis et mon analyse de l’expo ici.

 

Je vous recommande vraiment d’aller à la gaîté lyrique dont je vous avais déjà parlé, c’est un lieu incontournable à Paris pour la création numérique.

 

 

 

Written by Sophie Dutot

novembre 12th, 2012 at 3:53

Stop motion without … motion

with 2 comments

 

Léa G., as myself, listening to this extraordinary and nonsensical story about...

 

Comment animer une image fixe? Cette gageure aux douces allures d’oxymore peut, dans le pire des cas, vous donner des accès de migraine ou, au mieux, paraître relever d’un projet absurde, à l’instar de cette devinette pétrie de non sens:

 » Quelle est la différence entre un pigeon? « 

Certes, dans le contexte actuel, le terme peut paraître un peu connoté, mais il n’est bien entendu pas question de ces pigeons-là, je vous rassure.

 

Alors, me direz-vous:  » Quelle est la différence entre un pigeon? « 

Vous voulez vraiment le savoir? Je vous préviens, c’est vous qui l’aurez voulu:

 Aucune sauf l’aile gauche.

 

Face à cette réponse inepte et absurde, vous pouvez soit:

 

  1. a. me taper (virtuellement) sur les doigts, car, je l’avoue, je ne tends pas au masochisme;
  1. b. vous taper sur les cuisses, jubilant devant tant d’absurdité…

 

Mais, revenons-en à nos moutons! Comment animer une image, vue dont le principe originaire est d’être fixe?

Prenez:

  1. l’image d’un pigeon (ou de son aile gauche), mais cela pourrait être tout autant Félix, votre chien, ou toute image de votre choix (mon travail Selfportrait as a Tree, ou encore ma série What’s up doc?, en ce qui me concerne) ;
  2. passez-la à la moulinette Photoshop, Gimp, ou tout autre logiciel de traitement d’image de votre choix;
  3. travaillez-la en balayant le spectre chromatique dans son ensemble ou sur une portion de votre choix, en veillant à en modifier les couleurs de façon très très progressive;
  4. numérotez chacune de ces variations minimes dans l’ordre de leur production successive, ça peut toujours aider;
  5. faites défiler au rythme qui vous convient, de la lenteur hypnotique aux saccades stroboscopiques, afin de voir votre pigeon, ou son aile gauche se colorer progressivement ou alternativement, tels une guirlande de Noël déphasée ou extatique.
  6. Sans cuisson, vous obtiendrez une animation sans mouvement, des boucles, du rythme, une étrange fascination …, et votre pigeon sera content. Vous éviterez de plus tout contentieux avec une quelconque association de protection des animaux car, comme vous l’aurez constaté, aucun animal n’a été violenté dans cette opération.

 

So, Stop motion without MOTION?

Ce serait, à mon goût, l’histoire  d’un petit effet qui peut parfois faire son effet… ou pas.

à vous de voir!

 

 

Written by Sidonie-Cyrille Poncet-Leroy

novembre 12th, 2012 at 11:49

« Silk » : Art interactif

with 2 comments

Je vous propose de découvrir un site sur lequel une musique douce et relaxante vous accompagne dans votre création interactive.

http://new.weavesilk.com/

Inspiré du principe du Test de Rorschach vous pourrez laisser aller votre sensibilité du moment au travers de formes vaporeuses et colorées, car une fonction en bas à gauche vous permet de modifier la couleur (6 couleurs existent).

Forcément je l’ai testé et en ai découlé quelque chose qui me faisait penser à un papillon!

Written by Céline Fontaine

novembre 1st, 2012 at 1:19

Posted in Multimédia